Get Adobe Flash player

Les Articulations Douloureuses


L’âge avançant, il est très courant de souffrir de ses articulations.
Certaines personnes vont être touchées précocement ou plus sévèrement que les autres.

articul 2
Les douleurs mécaniques vont et viennent pour finalement s’installer et diminuer progressivement la mobilité articulaire.

Les articulations des mains, des pieds, des hanches ou bien encore des genoux ou des cervicales sont douloureuses et finissent dans le pire des cas par vous empêcher de bouger.

Les traitements classiques luttent contre ces phénomènes douloureux au moyen d’AINS (anti inflammatoire non stéroïdiens), d’antalgiques et d’infiltrations.

Malheureusement le bénéfice thérapeutique des AINS est limité par la survenue d'effets indésirables potentiellement graves, principalement digestifs mais aussi rénaux.

Souffrir de ses articulations après avoir pratiqué un sport intensif ou avoir été malheureusement touché par un accident semble logique mais dans les autres cas, a quoi est due cette douleur ? Que se passet-il dans notre corps ?

Dans son fonctionnement habituel (digestion, effort physique…), l’organisme produit de l’acidité, ensuite traitée et éliminée par nos poumons et nos reins. Quand notre alimentation déséquilibrée, notre stress chronique ou encore notre manque de sommeil engendre un excès d’acides pendant la journée, l’excédent « toxique » pour notre corps est dévié vers les tissus conjonctifs qui soutiennent nos organes dans l’espoir d’une élimination ultérieure pendant la nuit.
Pour réussir cette élimination, l’organisme utilise ce qu’on appelle des systèmes tampons grands consommateurs d’oligo-éléments.

La première source où ceux-ci sont puisés est le système osseux.

Au cours d’acidose chronique, il se produit en conséquence un véritable pillage minéral avec épuisement des réserves osseuses et une forte déminéralisation. 

Ceci prédispose aux caries dentaires, aux fractures spontanées, aux douleurs articulaires et musculaires, aux hernies discales...

A ceux-ci, viennent se rajouter des troubles fonctionnels des organes qui baignent dans l’acidité non évacuée.
articul 3

La démarche nutritionnelle et holistique est une aide précieuse et indispensable pour ce type de pathologies.
L’accent est bien sur mis sur l’équilibre acido-basique de l’alimentation, sur la correction du stress oxydatif mais également sur l‘hygiène de vie pour une oxygénation des tissus, une meilleure gestion du stress et du sommeil.

Share