Get Adobe Flash player

Le Vieillissement Prématuré


Bien que le processus du vieillissement intéresse chacun d'entre nous, certaines personnes semblent en ressentir les méfaits précocement ou brutalement.

vieillir 3 Elles voient leurs rides s’accentuer rapidement, subissent des troubles physiques qui deviennent chroniques, constatent une diminution de leurs capacités d'adaptation à l'effort et au stress et ressentent une usure, une fatigue constante. 

La surproduction de radicaux libres par l’organisme peut expliquer une grande partie de ces phénomènes.

Au cours du processus métabolique normal, les cellules qui utilisent l'oxygène pour « respirer » génèrent inévitablement des déchets appelés « radicaux libres »
La grande majorité d’entre eux est ensuite utilisée, impliquée dans l'entretien et le fonctionnement de l'organisme.

Pour autant, dans un souci nécessaire d’équilibre, la quantité de radicaux libres est soigneusement régulée dans notre organisme à l’aide d’un système de détoxification composé de plusieurs éléments.

Les oligo-éléments, tout d’abord, qui font de la prévention à temps plein en prévenant la surproduction, des enzymes destructeurs ensuite fabriqués par l’organisme lui-même (qui dépendent de substances apportées par l’alimentation) et enfin des molécules spécifiques (certaines vitamines, flavonoïdes, acides aminés…).
Tous agissant comme antioxydants, sorte d’éboueurs en charge de nettoyer notre corps.

En quoi les radicaux libres sont-ils dangereux ?
Ce sont des molécules dotées d’un nombre impair d’électrons dont ils se servent comme d’une arme redoutable contre les cellules.
Très instables, ils attaquent les membranes de nos cellules qui deviennent vulnérables vis à vis des toxines.
L’attaque la plus visible est celle perpétuée à l’encontre du collagène et de l’élastine de notre peau entrainant les rides.
L’accumulation des déchets métaboliques apparaît également sur la peau en formant ce qu’on nomme les « taches de vieillesse ». 

Une alimentation déséquilibrée, la pollution environnementale, le stress, la prise de médicaments, les pathologies et inflammations chroniques, le tabac, la surexposition au soleil, aux produits chimiques etc…

Autant de facteurs favorisant
 la surproduction des radicaux libres.

L’équilibre initial prévu est souvent rompu et l’organisme subit ce qui est nommé le stress oxydatif
Les dommages occasionnées aux cellules entrainent une perte de leur fonction, de leur intégrité jusqu’à leur mort.
vieillir 4

Le corps se fait lentement ronger de l’intérieur, accélérant le vieillissement et favorisant l’apparition de maladies dégénératives. 
Les radicaux libres peuvent aussi s’en prendre à l’ADN du noyau et entrainer la prolifération de cellules mutantes, conduisant au cancer.

Face à ce tableau sombre, la démarche nutritionnelle et holistique est une aide précieuse et salutaire pour combattre le stress oxydatif.
La priorité est de drainer l’organisme et d’optimiser le fonctionnement des émonctoires qui permettent l’élimination des toxines.
En parallèle l’alimentation est corrigée pour que celle-ci apporte à l’organisme la quantité d’antioxydants nécessaires et indispensables sans oublier de travailler sur l‘hygiène de vie afin d’optimiser la lutte contre la prolifération des radicaux libres.

Share